Des fois c’est dur

Parfois vivre à l’étranger devient soudain très dur. Cette semaine plus que jamais, j’aurais aimé être près de ma famille et de mes amis en France. Jamais ils ne m’avaient autant manqué. Quand une vague d’émotions nous submerge il est difficile de garder les idées claires mais une fois passée la violence du choc, divers sentiments persistent: de la tristesse bien sûr mais aussi de l’espoir. L’élan de solidarité dont témoignent la multitude de réactions sur la toile ainsi que les manifestations organisées partout dans le monde me donne l’envie de formuler un souhait.

Que cet élan ne s’essouffle pas. Je souhaite qu’en 2015 nous soyons très nombreux à nous ouvrir à de nouvelles perspectives, que nous trouvions le courage de penser différemment et d’œuvrer ensemble pour plus de communication et de compréhension entre les êtres humains. Que nous trouvions le courage de sortir de chez nous et de rencontrer l’autre, de l’écouter, et aussi (même si c’est difficile) d’essayer de le comprendre. Si nous ne pouvons pas voyager pour rencontrer des gens qui vivent à l’autre bout du monde, nous pouvons quand même dans notre quotidien faire beaucoup de choses différemment. Nous pouvons commencer par faire l’effort d’emprunter un autre chemin pour nous rendre au travail, juste changer de trottoir pour avoir une autre perspective sur notre propre rue. Nous pouvons aussi nous asseoir de l’autre côté de la table pour changer notre point de vue sur notre salle à manger. Nous pouvons faire volontairement des détours, pour découvrir des rues encore inconnues. Nous pouvons goûter de nouvelles saveurs, apprendre de nouvelles langues, lire de nouveaux livres (qu’aucuns de nos amis ne nous recommandent, juste ceux qui nous plaisent), écouter de nouvelles musiques, regarder de nouveaux films. Et si nous avons la chance de pouvoir voyager : allons-y ! J’ai vécu dans ma jeune vie dans quatre pays différents. Je trouve cela dur parfois et bien sûr il y a des jours où je me sens seule. Cependant, quand je m’offre une minute d’introspection, je pense à toutes les personnes extraordinaires que mes expériences à l’étranger m’ont donné l’occasion de rencontrer. Et là pendant cette minute, je me sens particulièrement heureuse. Pourquoi ? Parce que quand je réunis mes meilleurs amis dans une même pièce, je passe la soirée en parlant 4 langues et je découvre à chaque fois de nouvelles expressions. Certaines tournures de phrases  n’existent pas dans ma langue maternelle mais et c’est cet échange qui me permet de me dire, tiens dans le fond pourquoi pas ? Je n’avais encore jamais envisagé la question sous cet angle.

Trouvons le courage de faire connaissance et de nous écouter et n’oublions pas que si la différence bien souvent fait peur, elle est avant tout une source d’enrichissement mutuel intarissable.

Bien interculturellement

Cet article a été publié dans Destinations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s