Eurovélo 6 – Vienne-Budapest (330 km)

En passant par Vienne, Bratislava et Budapest, le chemin eurovélo 6 permet de découvrir la vallée du Danube ainsi que les capitales d’Europe centrale tout en traversant de nombreux petits villages. 330 km en 8 jours. A noter : en Hongrie, nous n’avons eu aucun problème pour payer en euro et nous faire comprendre en allemand. L’anglais est par contre nettement moins pratiqué.

Vienne – Hainburg (52 km)

Vue depuis HainburgEntre Vienne et Hainburg, l’itinéraire nous fait traverser le Danube en ferry à Orth. L’arrivée sur une toute petite plage est pittoresque : seule une pancarte signale l’existence du ferry et mentionne un numéro. Si vous voulez traverser, il suffit de passer un coup de fil.

Un peu d’histoire : Hainburg est une ville médiévale composée de trois portes et 15 tours. L’ascension à l’ancien bourg ; assez raide mais ombragée est récompensée par une vue extraordinaire sur le Danube.

Hainburg – Bratislava (14 km)

DSC04872Petite étape pour pouvoir profiter de la capitale slovaque plus longtemps. Afin d’étendre nos minces connaissances sur le pays et de le découvrir à travers les yeux des locaux, nous participons à un free tour. Beaucoup d’histoire et de bons plans pour profiter des bonnes adresses appréciées des locaux. Je le recommande !

Un peu d’histoire : En 1018, le pays fut assujetti par la Hongrie et en 1541 Buda tomba aux mains des Ottomans. Bratislava devint alors la capitale du royaume de Hongrie. Suite au compromis austro-hongrois de 1867 la Hongrie pratiqua une politique de magyarisation forcée en Slovaquie entre 1868 et 1918. En réaction, les intellectuels slovaques tissèrent des liens culturels plus étroits avec les Tchèques, eux-mêmes sous la domination des Autrichiens. Ainsi vit le jour le concept d’une entité tchéco-slovaque et fut fondée la Tchécoslovaquie, après la défaite austro-hongroise au cours de la Première Guerre mondiale. Cependant, la politique centralisatrice des Tchèques déplût en Slovaquie et le pays proclama son autonomie en 1939, mais sous la présidence Joezf Tizo il devint rapidement un état satellite de l’Allemagne. En 1945, la République Tchécoslovaque fut restaurée et en 1948 les communistes prirent le pouvoir lors du Coup de Prague. Le 1er janvier 1993, avec la fin de la République fédérale tchèque et slovaque, la République slovaque indépendante est créée

Bratislava possède un très joli centre historique et sa situation au bord du Danube lui confère une ambiance détendue. Du haut des quartiers périphériques élevés on peut admirer la vue sur le Danube et sa vallée.

Bratislava – Monsonmagyarovar (37,7 km)

Sortie de BratislavaEn arrivant dans le village, nous nous mettons tout d’abord en quête d’un endroit où passer la nuit. Nous sonnons à la première adresse mentionné dans le guide Bikeline et sommes accueillis par Olga, toute souriante, qui nous fait visiter sa pension en long, en large et en travers. Elle se met en quatre pour mettre nos vélos à l’abri et note avec précisions nos souhaits pour le petit déjeuner du lendemain. Son allemand limité et notre hongrois inexistant rend toute l’entrevue très distrayante. Avec les pieds et les mains on arrive aussi à se faire comprendre !

Un peu d’histoire : Surnommée la porte de la Hongrie, Monsonmagyarovar a été occupé par les Romains au 1e siècle av JC et utilisée comme ville-entrepôt frontalière. Depuis le Moyen-Age la ville est un centre industriel et commercial. Le bétail livré à Vienne partait d’ici.

Monsonmagyarovar – Györ (40,9 km)

Théatre de GyörSituée à mi-distance entre Vienne et Budapest, Györ est situé sur l’une des principales routes d’Europe centrale. La ville se trouve à un emplacement stratégique car elle protège la route vers Vienn : la forteresse bâtie au Moyen-âge devait protéger la ville des invasions ottomanes. Dans le centre de Györ on admire des palais baroque, des édifices dont les coins sont ornés de balcons, une basilique, des églises et des musées. Un des monuments qui m’a le plus marqué est le théâtre national. Cet édifice est particulièrement intéressant pour son architecture. La forme du toit évoque une coquille ou un tremplin de ski et les parois de verre en font un espace qui s’intègre parfaitement à son environnement extérieur. Il s’agit du premier bâtiment construit en Hongrie à des fins théâtrales après la seconde guerre mondiale.

Györ – Komarom (54,2 km)

GyörLe chemin traverse de nombreux villages presque inhabités, nous voyons partout des maisons à vendre, sans doute le premier terme hongrois que nous apprenons (elado). Nous passons sur cette étape par tous les types de terrain : route, chemin de terre avec beaucoup de trous, longue allée infinie bordée d’arbres ainsi que des routes plus classiques.

Un peu d’histoire : Après la première guerre mondiale la frontière entre la Tchécoslovaquie et la Hongrie a été tracée le long du Danube et ainsi la ville de Komorn fut divisée en une partir slovaque Komarno et une partie hongroise Komarom. Les deux villes sont reliées par le « pont de l’amitié ».

Komarom – Esztergom (53,2 km)

EsztergomJournée sous la pluie, la majorité de l’itinéraire balisé passe sur une route départementale, empruntée par beaucoup de camions. L’arrivée sur Esztergom vaut cependant la peine que l’on se donne pour y parvenir. Nous passons la nuit dans une petite pension dans le vieux bourg. La vieille ville est charmante, du haut du bourg on aperçoit la Slovaquie de l’autre côté du Danube. Surnommée la petite perle du Danube, la ville est surtout connue pour sa basilique qui est la plus grande d’Europe centrale. En traversant le pont Mária Valéria qui fut détruit en 1944 par les allemands puis reconstruit en 2011, vous arriverez dans la petite ville slovaque de Štúrovo.

Un peu d’histoire : En 972 Esztergom devint la capitale du royaume Hongrois et elle le resta jusqu’à 1242. C’est à Esztergom qu’est né en 975 le roi Etienne 1er de Hongrie qui convertit son peuple au christianisme. Esztergom est la capitale ecclésiastique de Hongrie, l’archevêque de la ville portant le titre de primat de Hongrie.

Esztergom – Szentendre (57,1 km)

DSC05020Sur cette étape la piste cyclable est très  bien aménagée avec une jolie vue sur le Danube. On prend le ferry pour Szob, passe au pied des falaises toujours avec vue sur le fleuve. Nous prenons une deuxième fois le ferry pour Tahitotfalu et gagnons Szentendre par la route. La ville est réputée pour ses musées et galeries d’art. La ville bénéficie de la proximité de Budapest (25 km) puisque de nombreux artistes y ont acquis une résidence secondaire.

Szentendre – Budapest (22,5 km)

Budapest - depuis l'église St MatthiasAu long de l’étape vous passerez près d’un lac, idéal pour récupérer des forces au frais. Sur la partie boisée du trajet, des bateaux aménagés en bar invitent aussi à une halte régénérante.A Budapest, nous participons de nouveau à un free tour et optons pour le jewish tour.

Une balade de 2h avec des guides au top à travers le quartier juif. Nous passons devant les synagogues les plus importantes, marquons un arrêt devant l’arbre de la vie pour finir dans le quartier des pubs. A noter : la Hongrie est très fière de ses prix Nobels. Le petit pays a en effet engendré 14 chercheurs qui ont été récompensé par cette distinction, tous juifs.

 

Cet article, publié dans Autriche, Hongrie, Slovaquie, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s