Bienvenue à Škofja Loka

Si je vous dis architectures baroques, passages voûtés, rues étroites, allées verdoyantes et vue panoramique sur les Alpes Juliennes, vous me répondez ? Bienvenue en Slovénie ! Et plus précisément, bienvenue à Škofja Loka ! Située à 20 km de Ljubljana, cette petite ville de 12 000 habitants rejoint souvent Ptuj et Piran sur le podium des plus belles villes de Slovénie. Et selon moi, elle le mérite bien! Partons donc ensemble à sa découverte.

Les façades pittoresques et colorées lui ont valu le surnom de « Loka multicolore ». Sur la photo de gauche ci-dessus, vous pouvez admirer la façade de l’ancien hôtel de ville qui se situe sur l’artère principale de la vieille ville, Mestni Trg. Au milieu, un passage voûté dans le vieux centre et à droite, une allée verdoyante dans le parc du château.

Škofja Loka est une des villes médiévales slovènes les mieux conservées. L’existence d’une terrasse naturelle au-dessus de la confluence de deux rivières et au pied du Lubnik, a rendu possible la construction d’un magnifique château médiéval. En 1318, un mur défensif de cinq portes a été construit pour la protection de la ville et au 12e siècle on a construit un fort avec une tour juste au-dessus du château. Ce fort a cependant été détruit lors d’un tremblement de terre en 1511. Les débris ont alors été utilisés plus tard lorsque la construction du château actuel a débuté. L’ascension au château est très rapide et en vous promenant dans le jardin, vous aurez l’occasion de découvrir un jardin pédagogique où ruines, habitats traditionnels et activités agricoles sont mis en avant.

Ruelles de l’ancien centre ville

Le pont des Capucins de forme semi-circulaire, parfois aussi appelé le pont de pierres date du 14e siècle. Il a été édifié sur ordre de l’évêque Leopold, rénové en 1888 et doté de garde-fous en fer.

Au détour des ruelles étroites, on peut voir des façades colorées plus ou moins récentes avec parfois des motifs rigolos.

Les habitants de Puštal et Škofja Loka aiment raconter que le pont en bois, baptisé « pont du diable » et qui surplombe la rivière Sora doit son nom à des visites passées du diable à cet endroit. Avec la construction de chapelles des deux côtés du pont, les habitants réussirent à maintenir le diable à l’écart pour quelque temps jusqu’au prochain accident. Mais c’est seulement avec la construction d’une chapelle dédiée à St Jean Nepomuk (le patron des ponts), au milieu du pont qu’ils en furent définitivement débarrassés. Aujourd’hui, les enfants escaladent avec joie ce pont pour sauter dans la rivière et on peut venir bronzer sur la digue du barrage. Un bar restaurant dispose d’une terrasse donnant sur la pelouse au bord de la rivière créant ainsi un espace de détente très agréable.

Image | Cet article, publié dans Slovénie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s