La Sylphide à l’opéra de Vienne

Comment voir un ballet à Vienne pour 3 €? Si vous ne craignez pas de rester debout durant toute la durée du spectacle, les Stehplätze (places debout) sont pour vous. Il s’agit d’arriver une heure en avance, de faire la queue devant la caisse des places debout (sur le côté à gauche quand vous êtes face à l’opéra), de monter par les escaliers de service au sommet, de rester discipliné (les ouvreurs ne sont pas là pour rigoler et le remplissage des places debout doit aller vite). Une fois tous les spectateurs bien alignés devant la barre pour s’accouder durant le spectacle, il faut marquer sa place en enroulant une écharpe sur la barre. Une fois la procédure accomplie, l’ouvreuse donne le top pour passer au vestiaire et il ne reste plus qu’à tuer le temps restant avant le début du spectacle. Le tout petit inconvénient des places en balcon quand on est placé aussi haut c’est qu’on ne voit qu’une partie de la scène. En revanche, le point d’observation des mouvements d’ensemble et la vue aérienne sont plutôt pas mal. La première du ballet La Sylphide, ouvrant la saison des ballets à l’opéra de Vienne, a eu lieu le 26 octobre, jour de la fête nationale autrichienne. Très beau ballet qui raconte l’histoire d’un écossais, James aimé par une sylphide que lui seul peut voir. Mais James est fiancé et le jour de son mariage la Sylphide lui vole l’alliance destinée à sa fiancée. Le jeune homme la poursuit et oublie sa fiancée dans les bois. Il rencontre alors une vieille sorcière, qui lui en veut et est décidée à se venger. Elle lui confie un voile qui devrait lui permettre de capturer la sylphide mais le voile est empoisonné et il fait perdre la vie à la sylphide. Parallèlement à ce drame, James aperçoit au loin sa fiancée qui se marie avec son rival. Le ballet créé en 1832 par Philippe Taglioni rencontra un succès immédiat. Le ballet se déroule en 2 actes, le premier coloré avec le corps de ballet masculin et féminin habillé de costumes écossais. L’action du deuxième acte à lieu dans les bois, le corps de ballet féminin est vêtu de jupon de tulles blanches et accompagne le danseur étoile et sa partenaire.

Pour info: les sylphes et sylphides doivent leur nom au mot latin sylphus “génie“. Ils sont des créatures mythologiques symbolisant la beauté, la subtilité et l’aspiration spirituelle. Esprits élémentaires de l’air, ils se situent à mi-chemin entre les anges et les elfes. Les sylphes ont pour femmes, filles et compagnes les sylphides. source photo

Cet article, publié dans Arts, Autriche, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s