Pourquoi l’Allemagne?

Il y a des lieux auxquels notre histoire personnelle est étroitement liée, pour moi l’Allemagne en est un. En revanche d’autres destinations, comme l’Espagne, où je n’avais jamais mis les pieds avant mes 20 ans ne m’évoquait qu’exotisme et aventure. L’appréhension du voyage est alors différente. Dans un premier cas ce qui nous attire c’est le connu alors que dans la deuxième situation c’est justement l’inconnu qui fait tout le charme. 

Pourquoi l’Allemagne? En France, cette interrogation traduit une incrédulité causée par un traumatisme linguistique datant des cours de langue vivante du collège. « Mais tu parles allemand? Moi, malgré huit ans de cours, je ne sais même pas dire comment je m’appelle! » Il existe aussi une version allemande outre Rhin, je ne compte plus les fois où j’ai entendu « Ah oui tu es française…? J’ai fait du français pendant trois ans au Gymnasium mais j’ai tout oublié! » Il y a aussi la méconnaissance qui s’exprime: « Hambourg? Il y a quoi à Hambourg? Je suis sûr que ça ne vaut pas Londres ! » Valoir… D’un point de vue strictement touristique il serait effectivement possible de se livrer à une analyse SWOT comparative des destinations mais ce n’est pas l’objet de cet article. Je pense que les expériences que nous associons aux lieux où nous vivons relèvent plus d’éléments personnels que d’avantages compétitifs objectifs. Venez et je vous montrerai!

En Allemagne, l’incrédulité s’exprime aussi parfois. Une Allemande mariée à un Allemand, mère de deux enfants m’a récemment dit: « Tu as échangé Paris contre Hambourg?! Je ne comprends pas qu’on puisse faire ça! Les Allemands sont tellement fatigants! » Étonnée par cette autocritique et ayant du mal à concevoir qu’on puisse dénigrer ses compatriotes de la sorte, je m’en suis entretenue avec un Ukrainien qui abondant dans son sens m’a répondu: « L’Allemagne est un pays génial, le seul problème ce sont les Allemands. » Et le problème de la France, c’est les Français? En Espagne, ce serait mieux sans les Espagnols sans doute? Non mais sérieusement?! D’autres sont heureusement plus prudents et modérés dans leurs réactions lorsque nous faisons connaissance. Après m’avoir demandé ce que je faisais ici une amie d’une amie m’a timidement posé la question « Und? » (« Et? »). Quand je lui ai répondu que je trouvais leur ville extraordinaire et que je me plaisais beaucoup ici, un léger soupir de soulagement a parcouru l’assistance qui s’était arrêté de manger le temps que je m’exprime. Etonnant…

Quand j’étais plus jeune, j’allais souvent rendre visite à mes cousins qui habitaient en Allemagne. Chez eux, il y avait toujours du soda à table alors que chez moi cette boisson était réservée aux grandes occasions telles que les anniversaires. Alors pour moi, dans mon esprit d’enfant, aller en Allemagne, c’était trop cool, ça voulait probablement dire fêter des anniversaires tous les jours puisqu’il y aurait du soda à table. Avec les années, l’image d’un pays « cool » et accueillant s’est précisée dans ma tête. A 16 ans, j’ai participé au jumelage de ma ville et j’ai été accueillie à bras ouverts pendant une semaine par une famille allemande a-do-ra-ble à Kempen en Rhénanie du Nord. Je suis encore aujourd’hui en contact avec ma correspondante de l’époque qui fait aujourd’hui des études de français. Je me souviens encore que dans le trajet du retour, une copine m’avait confié: ce voyage c’était vraiment bien, ça m’a fait aimer l’Allemagne!

Cet article, publié dans Allemagne, Destinations, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s